Antidote de l'insatisfaction et du mal-être, la gratitude.

 

Souvent sous pression dans une course à cent à l’heure, nous oublions de nous mettre sur pause pour apprécier le moment présent.  Nos pensées nous entraînent dans une succession d’actes dont certains sont exécutés de manière totalement automatique.     C’est ainsi qu’en voiture, nous nous étonnons d’arriver à destination sans s’être rendu compte du chemin parcouru, que nous avalons machinalement un petit déjeuner sans le savourer, que nous nous installons au jardin et n’entendons plus les bruits de la nature etc…     Vous vous reconnaîtrez vraisemblablement dans l’un ou l’autre de ces exemples et pourriez j’en suis sûre en fournir bien d’autres.

 

Nous perdons ainsi chaque jour des opportunités de nous connecter à l’instant présent et d’en apprécier toute la dimension.   Inconscients des bienfaits au quotidien, nous n’éprouvons plus de gratitude.  Nous la réservons exclusivement aux événements que nous jugeons extraordinaires ; un cadeau reçu, un soutien lors d’un moment de découragement, un voyage, un gain à la loterie, la naissance d’un enfant, une promotion professionnelle etc…   Le côté exceptionnel de l’événement nous permet d’accéder naturellement à la gratitude et le cas échéant d’exprimer des remerciements à des tiers.    

 

Entre ces moments qui nous procurent beaucoup de joie, le train-train reprend le dessus et nous donnent parfois le sentiment désagréable de le subir.   Les petits trésors de chaque jour passent totalement inaperçus.   Ils sont banalisés, intégrés comme des acquis.  

 

Et si porter son attention sur ces petits moments nous reconnectait au sentiment de plénitude, au bonheur de vivre ?

 

Et si constater tout ce dont nous sommes riches nous rendaient confiants et sereins ?      Avoir un toit, s’éveiller dans un lit douillet, se rendre à la salles-de-bains, passer à la cuisine, y préparer et y déguster un petit déjeuner, prendre son véhicule (motorisé ou non ) et se rendre au travail ou encore s’y rendre à pied, grâce à un corps en bonne santé, revenir du boulot, effectuer des achats, préparer à manger et passer à table, seul ou en famille, ouvrir la télévision et / ou l’ordinateur, téléphoner à un(e) ami(e) et retrouver notre lit.

 

Comme tout ceci semble banal n’est-ce pas ?   Boulot, métro, dodo ?    Et pourtant … quelle chance d’avoir un toit, des commodités, un travail et de vivre dans un pays démocratique et en paix.  Quelle chance d’avoir une famille et/ou des amis et connaissances et pouvoir échanger !  Quelle chance de pouvoir se connecter au monde grâce à de  nombreux média qui nous sont accessibles quand nous le voulons et non censurés !

 

Concentrons-nous sur cette chance que nous avons plutôt que de nous focaliser sur ce que nous n’avons pas.     Notre quotidien s’en trouvera enrichi.    Remercions l’univers, l’âme du monde, Dieu, …  - selon nos croyances - pour tous ces bienfaits.

 

La gratitude, pratique quelque peu formelle au début, deviendra peu à peu un état de joie et de satisfaction intérieur, qui nous fera rayonner d’une énergie positive.    Ce faisant, les petits incidents et les problèmes surgissant immanquablement dans nos vies ne nous emporteront jusqu’au mal-être.   Nous deviendrons capables d’y faire face plus sereinement, sans les nier ou les dramatiser et par là-même, nous serons aptes à y réagir plus adéquatement.

 

Lorsque la gratitude devient une seconde nature, nous arrivons à percevoir le sens, le cadeau offert derrière chaque événement.    Nous percevons même le sens des événements difficiles, douloureux et même traumatiques.

J’ai choisi de voir que la vie m’offre d’inestimables cadeaux.   Et vous ?  

Le mode d’emploi pour recevoir tous ces cadeaux et en trouver le sens se cache au fond de chacun d’entre nous.  A nous de le trouver et de l’appliquer.

 

Bien sûr, nous continuerons à ressentir des émotions désagréables comme la colère, le chagrin, le ressentiment, etc.    Nous sommes humains et il n’est pas question de « se brancher » sur la gratitude pour mettre le couvercle sur notre vécu et d’un coup de baguette magique, nous épargner de la souffrance.      Il s’agit plutôt d’une invitation à observer, à accueillir le ressenti avec compassion, à lâcher-prise et à remercier pour les expériences vécues, agréables comme désagréables.     Chaque événement a un sens qui une fois décodé, nous permet d’avancer, de nous libérer davantage intérieurement.

 

Je vous partage cette citation de Daniel Defoe : « Tous nos tourments sur ce qui nous manque me semblent procéder au défaut de gratitude pour ce que nous avons ».

 

Envie de vous sentir libre et serein ?    Rayonnez de gratitude et savourez chaque instant de votre vie !

 

 

 

 

 

 

 

Partagez la publication :

 

Marie-Hélène Duvivier

E-mail: info@relaxeattitude.org

Tél. : (+32) 0474 68 22 88